SUR LA ROUTE DE MIDYAT

De Hasankeyf pour nous rendre à Midyat, nous prenons un dolmus. Les personnes qui sont déjà à l'intérieur nous souhaitent la bienvenue. Parmi celles-ci, il ya une femme d'une grande tristesse, qui nous regarde souvent comme si elle voulait nous parler mais nous ne parlons pas turc. C'est dommage car nous pourrions avoir plus de proximité avec ces gens si sympathiques. Cette femme avait des larmes plein les yeux et pour nous faire comprendre son désarroi, elle nous montre une photo. Elle nous fait comprendre que c'est son fils, 20 ans, qui vient de se tuer en moto. Nous lui prenons la main pour montrer que nous partageons sa douleur. Elle devient plus sereine et veut absolument partager un paquet de gâteaux avec nous. Elle descend avant nous mais nous penserons longtemps à cette gentille femme si malheureuse.

300 302

304 301

305

318

315